Juil. > Aout
22 > 8
horizons-lyriques

Horizons Lyriques

Exposition

Pierre Gauthier Dubédat: Peintures récentes

Exposition ouverte tous les jours de 10h30 à 19h

Du 22 juillet au 8 août 2020

Après avoir montré des peintures de grand format dans le hall de la Mairie de Saint Jean Pied de Port au mois de juin 2020, Pierre Gauthier-Dubédat (Bordeaux, 1938) nous montre ses oeuvres les plus récents dans la salle d'exposition de la Prison des Evêques.

Peintre, sculpteur et graveur, l'artiste a passé son enfance à Bayonne et son adolescence à Versailles, avant d’intégrer l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1955.

Il a été professeur à la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Damas et directeur d’une maison d’éditions de livres de bibliophilie à Madrid. Sa peinture s’inscrit dans la mouvance de l’abstraction lyrique.

Revenu vivre en Pays Basque, à Bidache, en 1995, il vient de s’installer avec son épouse, Pilar, à Saint Jean Pied de Port, dans une vieille maison de la rue de la Citadelle où il a aussi son atelier.

Lieu: Prison des Evêques (41, rue de la Citadelle)

Ville: Donibane Garazi

Mai
5 > 28

Traces des femmes d'Eibar

Exposition

Jusqu’au 28 mai 2022, l’association Itzal aktiboa accueille l'exposition "Traces des femmes d'Eibar" dans la Prison des Évêques à Saint Jean Pied de Port.

L’exposition présente céramiques, peintures, photographies, installations... créées par 11 artistes femmes de la ville d'Eibar en Gipuzkoa: Virginia Arakistain, Esther Astarloa Izarra, Marina Barrena Ortuoste, Maialen Belaustegi Lapeyra, Bakarne Elejalde, Esther Galarza, Natalie Hickey, Leire Kareaga Azkarraga, Viviane Straub, Iratxe Unanue Osoro et Esperanza Zabala.

Née du souhait de faire connaître la contribution des femmes d'Eibar, à travers les âges, au développement de leur ville et à la transmission de ses valeurs, l'exposition fait suite à celleorganisée en novembre 2020 par Itzal Aktiboa présentant les œuvres de 15 artistes parmi ses membres et collaborateurs dans le centre culturel Portalea d'Eibar.

Avec presque 27.500 habitants, Eibar s’étend le long d’une vallée étroite entre montagnes escarpées, à mi-chemin entre Saint Sébastien et Bilbao. Sa situation a joué un rôle essentiel dans sa croissance et dans son caractère, avec un noyau urbain où, jusqu'à récemment, les usines et les ateliers côtoyaient les maisons et les immeubles.

Depuis l'Antiquité,la principale activité économique d’Eibar était basée sur la fabrication du fer, d’où est née une industrie d'armement florissante qui a conféré à la ville son surnom de "Villa Armera". Au milieu du 19èmesiècle, l’armurier Eusebio Zuloaga (grand-père du peintre Ignacio Zuloaga) y introduisit la technique du damasquinage -- la décoration d’objets (épées, fusils, etc.) par des dessins en or et en argent incrustés dans l’acier.

Aujourd’hui,le damasquinage ne se pratique guère plus à Eibar, mais l’industrie d’armement s'est diversifiée, donnant naissance à une multitude de produits. Eibar est célèbre pour ses bicyclettes (Orbea, B.H., G.A.C.), ses machines à coudre (ALFA), ses appareils électroménagers…

C’est ainsi que la phrase"Eibar, où le travail est l'art" a un double sens dans cette ville, à la fois berceau d’artistes et lieu de vie dans lequel l'industrie et le travail font la fierté de ses habitants.

Dans tous ces domaines, les femmes d'Eibar -- innovantes, visionnaires, entreprenantes et créatives, forgées par le caractère libéral et industriel de la ville -- ont joué un rôle clé. Cette exposition a pour vocation d'offrir une fenêtre sur Eibar à travers le regard de ces 11 artistes femmes, dont le dénominateur commun est leur appartenance à cette communauté.

L'exposition a bénéficié de l'aide de l'Institut Culturel Basque etde la municipalité de St Jean Pied de Port. Elle est ouverte de11h - 12h30 et de 14h30 - 18h30 tous les jours sauf le mardi. L’entrée est gratuite

Lieu: Prison des Évêques

Ville: Donibane Garazi

Contactez-nous


ItzalAktiboa - Zitadelaren karrika, 22 - 64220 DONIBANE GARAZI
+33671005723