Un tableau à l'honneur d'une association de femmes à Eibar (Gipuzkoa)

22 Mai 2022

Lorsque Leire Kareaga a reçu une invitation à participer à une exposition collective célébrant la contribution des femmes à sa ville natale, Eibar, elle a immédiatement pensé à faire une peinture en l'honneur d'un des premiers clubs dans l’état espagnol réservés aux femmes.

Fondée en 1951, en plein régime de Franco, l'association Goi Argi a contribué de façon importante au développement social d'Eibar, ce qui en a fait un choix évident pour une œuvre commémorative, souligne Leire.

Avec 600 membres à ses débuts et toujours active aujourd'hui, Goi Argi s'est lancée en créant son propre centre de soutien pour les femmes avec des cours de couture et de cuisine, des événements culturels et des activités de collecte de fonds pour des projets sociaux tels que la construction d'une maison de retraite.

L'artiste décide donc de créer un immense tableau montrant des personnalités marquantes de l'association, entourées d'allusions à leurs activités.

Le résultat est ce tableau de 2,8 mètres de haut, intitulé Zuena bai dela meritua, qui domine l'exposition Traces des femmes d'Eibar organisée par Itzal aktiboa à St Jean Pied de Port jusqu’au 28 mai 2022. Sous le fronton d'une structure en forme de temple, qui rappelle une installation de fête foraine, Leire dépeint quelques-unes des femmes qui ont conduit le développement de Goi Argi.

De gauche à droite on y voit: Mercedes Kareaga, fondatrice de Goi Argi, en train de donner une conférence; Teresa Gantxegi, l'une de ses plus proches collaboratrices, qui en 2010, à l’âge de 87 ans, a été honorée d'un prix pour sa contribution aux valeurs sociales et humaines locales; Carmen Apellaniz, qui porte un maillot du club de football Real Sociedad de Saint-Sébastien, tel que le faisaient des membres de Goi Argi pendant la période de carnaval au cours des années 1980; une membre non identifiée du club, déguisée en Groucho Marx; et, près d'une table devant la porte de la cuisine, Felisa Loyola, qui montre un livre des recettes qu'elle a enseignées aux membres.

Assise à droite du tableau, l'artiste surveille la scène. À gauche, un personnage sinistre en pardessus et lunettes noires rappelle une œuvre de 1972, El espectador de espectadores, du groupe d'artistes qui travaillaient ensemble sous le nom d'Equipo Crónica dans les dernières années du régime franquiste.

Sur la table, des pommes dans un bol rappellent le tableau Hommage à Cézannede Maurice Denis de 1900, dans lequel Cézanne montre à ses contemporains une de ses célèbres peintures de pommes. Au centre de la pièce, sur un chevalet, une peinture présente les prix proposés dans les tombolas de collecte de fonds de Goi Argi.

Du côté gauche du tableau, un support métallique soutient à peine le fronton, au sommet duquel, sous l'œil de Dieu, se trouve une caricature de Franco. À droite, une cariatide symbolisant l'ordre sociale imposée par le régime franquiste regarde avec appréhension ce qui se passe sur la scène.

À côté de ce tableau, un autre de plus petite taille intitulé Amama in memoriam commémore un autre aspect de l'histoire d'Eibar, sa destruction par un bombardement aérien en avril 1937 au plus fort de la guerre civile espagnole.

Le 12 avril 1937, des avions italiens avaient décollé de l'aérodrome voisin de Vitoria pour larguer 21 bombes sur la ville. C'était la veille de la destruction par les bombardiers allemands de la ville de Guernica, commémorée dans le célèbre tableau de Picasso.

Leire Kareaga Azkarraga (Eibar, 1970)

Son travail, graphique ou pictural mais toujours figuratif-narratif et doté d'une charge critique et réflexive, joue avec des compositions ou des scènes parfois chaotiques dans lesquelles personnages, objets et textes interagissent les uns avec les autres. Travail coloré, d'apparence joyeuse, utilisant l'humour comme mécanisme de défense contre l'adversité́.

Diplômée des Beaux-Arts en 1996, elle a bénéficié d’une bourse Erasmus pour approfondir ses connaissances en gravure à Bologne. Elle est professeur à l'école municipale de dessin et de peinture d'Eibar.

Leire Karriaga : “Zuena bai dela meritua” (2018) et “Amama in memoriam” (2022)

"Les étapes de la vie" de Zoe Bray à l’ikastola de Garazi

18 Novembre 2021

Depuis quelques jours, les enfants de Garaziko ikastola à St Jean Pied de Port ont de nouveaux camarades de classe : sept personnages, d’âge, de taille et d’allure différents, peints dans un tableau de deux mètres sur deux mètres par l’artiste Zoe Bray.

Un tableau à l'école

09 Janvier 2021

Pendant la pandémie les groupes scolaires ne peuvent pas se déplacer voir des œuvres d’art dans les galeries. Mais l’art peut aller chez eux dans leurs écoles.

La pyramide de chaises revient à Saint Jean Pied de Port

01 Octobre 2019

Les chaises récupérées peintes par les enfants des ikastola de Baigorri, de Donibane Garazi, de Sohüta/Chéraute et de l’Oztibarre sont revenues à Saint Jean Pied de Port, après s’être déplacées en septembre à Ordizia dans le cadre d’une exposition dans le Centre culturel Palacio Barrena.

Contactez-nous


ItzalAktiboa - Zitadelaren karrika, 22 - 64220 DONIBANE GARAZI
+33671005723